Accueil de M. Mondher M’Hamdi (Univ. Kairouan, Tunisie)

Le Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique (LAMPEA, UMR 7269) a le plaisir d’accueillir du 1er au 30 novembre 2021 :

M. Mondher M’Hamdi, Maître assistant à l’Institut Supérieur des Arts et Métiers (ISAM) de Kasserine, Université de Kairouan.

M. Mondher M’Hamdi est diplômé de l’Université de Nice-Sophia Antipolis où il a réalisé une thèse en Préhistoire intitulée “Chasseurs cueilleurs acheuléens de la grotte du Lazaret « UA 26 », Nice, Alpes-Maritimes : approche comportementale et analyse spatiale“.

Ses thèmes principaux d’enseignement sont : la Préhistoire et l’Histoire de l’Art, les modes de vie et comportements des chasseurs-cueilleurs du Paléolithique moyen au Capsien en Afrique du Nord et l’analyse spatiale des habitats paléolithiques et capsiens. Ses actuelles recherches en Tunisie portent sur le bassin versant d’Oued El- Hatab, dans la région de Kasserine, en collaboration avec l’équipe des préhistoriens de l’Institut National du Patrimoine de Tunisie. Ses axes de recherches portent sur la répartition spatiale des habitats préhistoriques : fonctionnement et fonction ; mobilités des groupes dans le territoire.

Le séjour d’un mois de M. Mondher M’Hamdi est pris en charge par l’Institut d’archéologie méditerranéenne ARKAIA dans le cadre du dispositif “Chercheurs invités” en tant que responsable de l’Axe “Analyse spatiale” du projet de recherche porté par le LAMPEA sur la vallée du Jabron (Var, France) depuis 2013. Son séjour d’un mois est le fruit d’une collaboration scientifique active de longue date et vise à la soumission rapide des résultats du projet pour publication.

Contact : mhamdi_mondher@yahoo.fr

Mobilité gérée par Mme Stéphanie Guillet (ARKAIA-AMU) et Solenn de Larminat (ARKAIA-AMU/CCJ-CNRS) en lien avec le LAMPEA et le CROUS d’AMU.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.