Séminaire ATHAR Antiquité Moyen-Age : ÉDIFICES CHRÉTIENS ET LEUR CONTEXTE DURANT L’ANTIQUITÉ TARDIVE EN TUNISIE

Mardi 4 juin 2019 – 10h00 – 12h00, Salle Georges Duby

-Présence chrétienne dans les Hautes-Steppes, par Fathi BEJAOUI (Directeur de Recherche Emérite à l’Institut National du Patrimoine, Tunis)

-La cité de dans l’Antiquité tardive, développement urbain et christianisation, par Anna LEONE (Professeur d’Archéologie à Durham University), Ammar OTHMAN (Institut National du Patrimoine, Sfax), Marco NEBBIA (Durham University)

Le programme transversal ATHAr (Histoire et Archéologie du Maghreb ancien) a le plaisir d’accueillir :

-M. Fathi BEJAOUI, Directeur de Recherche émérite à l’Institut National du Patrimoine de Tunisie (INP). Ancien conservateur de la
région de Kasserine-Siliana-Sidi Bouzid (Tunisie), ancien conservateur du site et du musée de Carthage, ancien directeur généralbde l’Institut National du Patrimoine de Tunisie, M. Fathi Bejaoui poursuit des recherches sur le christianisme africain (architecture-iconographie-épigraphie), sur la mosaïque, sur la céramique et les sarcophages paléochrétiens de Tunisie. Spécialiste des Hautes steppes tunisiennes, il mène des travaux sur le site /Haidra en collaboration avec M. François Baratte (Université de Paris IV – Sorbonne).

-Mme Anna LEONE, Professeure d’Archéologie à l’Université de Durham (Royaume-Uni), a travaillé principalement sur les transformations urbaines dans l’Afrique de l’Antiquité tardive et sur divers aspects de la christianisation du territoire. Elle s’intéresse également à la période de transition entre l’époque byzantine et la conquête arabe, principalement en Tripolitaine. Après avoir contribué à plusieurs missions archéologiques en Sicile, à Carthage et au Fezzan (Libye), elle codirige actuellement avec M. Ammar Othman (INP, Sfax) la mission tuniso-britannique à (projet Training in Action, financé par le British Council).

Communications / discussions :

Fathi BEJAOUI (Institut National du Patrimoine, Tunis) : Présence chrétienne dans les Hautes-Steppes

Les témoignages de la présence chrétienne dans la région des hautes steppes tunisiennes (le Centre-Ouest du pays) remontent au milieu du IIIe siècle. Ils sont dus non seulement aux procès verbaux des conférences et conciles provinciaux ou régionaux, mais également et surtout aux vestiges archéologiques d’édifices de culte (églises, baptistères et chapelles) ou encore aux textes épigraphiques. Ce sont aussi bien les grands centres urbains qui sont concernés ( /Haïdra, /Kasserine – Sbeïtla…) que les zones rurales (bourgs, bourgades, domaines…). Ces témoignages restent d’une exceptionnelle densité pour la province romaine d’Afrique. 

Anna LEONE (Durham University), Ammar OTHMAN (Institut National du Patrimoine, Sfax), Marco NEBBIA (Durham University) : discussion autour de La cité de dans l’Antiquité tardive, développement urbain et christianisation

Sur la base des données recueillies lors des récentes campagnes de reconnaissance du site de (2017-2018) et du nettoyage de l’église 3, on discutera de l’évolution spatiale du site et de la construction de cette église. La discussion portera notamment sur les transformations apportées au site de Iunca, dans l’Antiquité tardive, par l’implantation de trois édifices de culte chrétien. 


Une réflexion sur « Séminaire ATHAR Antiquité Moyen-Age : ÉDIFICES CHRÉTIENS ET LEUR CONTEXTE DURANT L’ANTIQUITÉ TARDIVE EN TUNISIE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.